Service spécialisé en violence conjugale ou familiale

Avec plus de 25 ans d’expérience et une équipe qualifiée, le Centre offre des services thérapeutiques de qualité aux hommes qui veulent cheminer vers un mieux-être et vers la cessation de réactions violentes en milieu conjugal ou familial. En évoluant avec nous, vous recevrez un service courtois, humain et confidentiel.

Navigation:

L’évaluation de la demande d’aide

L’évaluation de la demande d’aide se veut une étape préalable aux différents services offerts. L’évaluation de la demande d’aide se fait généralement en une ou deux rencontres. Cette étape préalable au suivi individuel ou de groupe a pour objectif, dans un premier temps, d’offrir un accueil respectueux et empathique au client dans ce qu’il vit au moment présent. Dans un deuxième temps, elle permet d’évaluer la demande d’aide afin de diriger le client vers le service approprié à ses besoins.

L’évaluation permet de :

  • Clarifier la demande;
  • Cerner les réactions violentes (formes, fréquence, degré d’intensité, contexte, origine et durée) en cause;
  • Connaître et comprendre les facteurs de la situation-problème;
  • Vérifier la motivation, les attentes de la personne à l’égard du problème et de l’intervention;
  • Vérifier les préoccupations suicidaires et homicidaires;
  • Vérifier les antécédents de violence;
  • Vérifier sa capacité à dévoiler ses comportements violents;
  • Faire le tour de l’histoire personnelle, familiale, conjugale et sociale;
  • Vérifier la capacité d’empathie et d’introspection;
  • Identifier les ressources de la personne;
  • Identifier les changements possibles;
  • Établir les cibles d’intervention, les modalités et la durée;
  • Expliquer la notion de confidentialité.

Au terme de cette évaluation, vous pourrez poursuivre une démarche en suivi individuel ou de groupe.

Confidentialité

Les rencontres, le dossier ainsi que les informations qu’il renferme sont confidentiels. La divulgation intégrale ou en partie de ces informations doit avoir fait l’objet de discussion avec le client et d’un consentement écrit. Cependant, l’intervenant peut transmettre certains renseignements sans le consentement du client lorsqu’il juge que la sécurité d’une personne est compromise. De plus, l’intervenant doit transmettre certains renseignements avec ou sans le consentement du client lorsqu’il évalue que la vie d’une personne est menacée. 

Les services proposés

Thérapie individuelle pour homme

Pour les clients, les rencontres individuelles se situent dans une phase préparatoire à la thérapie de groupe. Cependant, pour des clients, la thérapie individuelle correspond davantage à leurs besoins. De plus, ils peuvent bénéficier de la thérapie aussi longtemps qu’ils en ont besoin.

  • Identifier les formes de violence exercées et son escalade afin d’y mettre fin;
  • Défaire les croyances qui justifient les comportements violents;
  • Se responsabiliser au niveau de ses actes;
  • Développer des habiletés à communiquer, à parler de soi;
  • Développer la capacité à résoudre des problèmes sans violence;
  • Développer sa confiance en soi;
  • Augmenter l’estime de soi;
  • Se réapproprier le pouvoir de son propre bien-être;
  • Apprendre à identifier ses besoins et les communiquer.

Thérapie de groupe

La thérapie de groupe comporte seize (16) rencontres à raison d’une rencontre de 2h30 par semaine. Les clients peuvent participer, sur une base continue, à autant de sessions qu’ils en ont besoin. Le groupe comprend six (6) participants et animé par deux (2) intervenants.

  • Identifier les formes de violence exercées, ainsi que son escalade afin d’y mettre fin;
  • Défaire les croyances qui justifient les comportements violents;
  • Se responsabiliser au niveau de ses comportements violents;
  • Briser l’isolement;
  • Développer des habiletés à communiquer, à parler de soi;
  • Développer la capacité à résoudre des problèmes sans violence;
  • Augmenter l’estime de soi;
  • Apprendre à exprimer ses sentiments devant d’autres personnes vivant la même situation;
  • Développer sa confiance en soi et envers les autres participants;
  • Accepter de vivre un support dans sa démarche (autre que celui de sa conjointe);
  • Bénéficier des expériences des autres participants;
  • Se réapproprier le pouvoir de son propre bien-être;
  • Apprendre à identifier ses besoins et les communiquer.

Intervention pour adolescent

Les adolescents qui ont un problème de violence dans leurs relations amoureuses peuvent consulter un intervenant afin d’obtenir des rencontres individuelles.

Thérapie individuelle pour femme

Suite aux demandes spécifiques de services de différents partenaires, nous offrons, exceptionnellement, des rencontres individuelles à certaines femmes aux prises avec des réactions violentes en milieu conjugal ou familial.

Rencontre d’information pour le couple

Notre expérience nous a enseigné qu’une rencontre d’information à l’attention des deux partenaires, à leur demande ou à la demande des intervenants, s’avère fort utile particulièrement pour la conjointe. En effet, celle-ci reçoit de l’information sur l’approche utilisée au Centre sur la formation des intervenants, sur les réactions possibles de son conjoint au cours de la thérapie ainsi que sur les impacts dans le couple. De plus, cette rencontre permet, pour certains couples, d’éclaircir ou de travailler un conflit conjugal ou familial. 

La durée de chaque rencontre est d’environ 1 h 30.

Prévention et sensibilisation

Le centre de ressources pour hommes Drummond travaille en partenariat avec la Rose des Vents pour offrir un service de prévention avec l’optique de promouvoir les relations saines et égalitaires dans les couples, et ce, à partir de l’adolescence. C’est la raison pour laquelle fait équipe un(e) intervenant(e) de chacun des organismes, qui ont pour mandat de sensibiliser les jeunes adolescent(e)s du secondaire sur la réalité de la violence dans les relations amoureuses, et ceci, à travers les différentes écoles secondaires de Drummondville.

La définition de la violence et ses différentes formes, les conséquences chez la victime, les notions de contrôle, de jalousie, la différence entre la violence et un conflit et des valeurs à définir dans une relation amoureuse sont tous des exemples de sujets abordés lors des rencontres de prévention / sensibilisation, et ce, à partir d’échanges interactifs avec les élèves. 

Les intervenant(e)s en charge de la sensibilisation peuvent aussi rencontrer des étudiants de programmes spécifiques à la relation d’aide de niveau professionnel et collégial.

Auto-évaluation

Ai-je des réactions violentes envers ma conjointe ou mes enfants ? 

Si vous répondez oui à une ou plusieurs de ces affirmations, contactez-nous sans hésiter. Il nous fera plaisir de vous aider. 

  • Il m’arrive de crier ou de sacrer après ma conjointe ou mes enfants.
  • Il m’arrive de frapper dans les murs lorsque je suis en colère.
  • Je me sers de ses points faibles pour lui faire mal.
  • Il m’arrive d’épier ou guetter ce que fait ma conjointe.
  • Il m’arrive de frapper ma conjointe ou mes enfants.
  • Je blâme ma conjointe ou mes enfants après avoir eu une réaction violente.
  • Il m’arrive d’humilier ou de dénigrer ma conjointe ou mes enfants.
  • Je m’organise pour la faire sentir coupable lorsque notre couple va mal.
  • Il m’arrive de lui serrer les bras.
  • Il m’arrive d’exiger ou d’insister pour qu’elle se livre à des activités sexuelles qu’elle ne désire pas.
  • Il m’arrive de menacer ma conjointe ou mes enfants avec un objet.

Publications

  • Quelles sont les formes de violences ?
    Encore aujourd’hui, il n’est pas facile de reconnaître concrètement ce qu’est de la violence. Comment peut-elle se manifester dans un couple ou au sein d’une famille ? Quels sont les formes de violence qui existent ?
  • Agressivité, colère ou violence ?
    Une question qui revient sans cesse est : « comment savoir si l’émotion que je ressens est de la colère normale ?
  • La violence et ses conséquences…
    Malheureusement, force est d’admettre que plusieurs conséquences peuvent être constatées dans une dynamique de violence conjugale et de violence familiale. En voici quelques exemples pour les hommes, les femmes et les enfants. Bien sûr, ceci n’est pas une liste exhaustive des conséquences qui peuvent être présentes.

Liste des publications >